Data-Major

équipe data-major

Nous apportons de l’engagement et de la passion à vos projets

Fabien

Architecte Data

Lucas

Consultant Data Science PhD

Kassandra

Consultante Data

Antoine

Ingénieur commercial

Léontine

Consultante BI

Bertrand

Consultant Senior

Cyril

Chef de Projet Senior

Renaud

Senior Data Manager

Rachel

Consultante Data Junior

Suleyman

Chef de Projet Data

Marion

Responsable du développement commercial

Maxime

Consultant Data

Tiphaine

Chef de Projet Data

Mohamed

Consultant Data

Romain

Consultant – Expert BI

Maximilien

Consultant MDM et Intégration

Clémentine

CEO

Cyril

Chef de Projet

Julien

Manager Data & Finance

Charlotte

Chargée Administrative

Quentin

Consultant Data

Sandrine

Senior Manager

Landry

Ingénieur CyberSécurité

Ilyes

Consultant Data

Hugues

Consultant Data

Clément

Ingénieur commercial

Benjamin

Consultant Data

David

Consultant DevOps

Romain

Consultant Senior Data

Pierrick

Consultant Data

Le mot de l’expert 

« Outre la modélisation en faits et en dimensions, un nouveau type de modélisation apparait : la modélisation Datavault. Cette modélisation s’articule autour de 3 structures simples : les Hubs qui regroupent les clés, les Satellites associés aux hubs qui donnent les informations (ou attributs des clés) et les Links qui permettent de relier les hubs entre eux. De plus les clés ne sont plus une transformation en nombre des clés business mais un hashage de la clé business avec le système source.

Les 2 points importants sont que d’une part on fait abstraction de la structure des systèmes sources pour capitaliser sur les objets métiers qui composent les process de la société (cela demande une phase préparatoire avec les key users pour définir ces objets métiers et les clés associées) et d’autre part elle permet de mettre en place un chargement en parallèle des différents éléments car il n’est plus utile d’attendre qu’une dimension soit chargée pour charger un fait : tout peut être réalisé en même temps.

Je suis convaincu de l’intérêt de ce type de modélisation car il est beaucoup plus orienté utilisateur (notre client final) que technique, l’encapsulation du système source dans la clé et la vision objet métier permet de consolider plusieurs sources de données et surtout il est très évolutif et agile dans sa structure : ajout de satellites aux hubs pour augmenter le nombre d’informations, relier par un link 2 hubs pour intégrer une nouvelle transaction, possibilité d’avoir plusieurs équipes qui travaillent sur des éléments différents sans risque de télescopage technique … »

Fabien Beaumont
Architecte Data

Le mot de l’expert 

« Quel vaste domaine qu’est celui des flux de données ! C’est ce que j’ai pu constater lors de mes dix dernières années dans ce domaine au travers des multiples technologies que j’ai eu l’occasion de rencontrer. Ayant démarré dans la BI, je me suis vite focalisé sur mon outil ETL de l’époque : Talend. Cela m’a permis de participer à différents types de projets transverses liés à la Data et ainsi acquérir de l’expérience technique mais aussi fonctionnelle.
Ces projets m’ont permis de percevoir toutes les possibilités qu’offrent les flux de données : Que ce soit la sécurisation de ces données, leur qualité, leur transformation, tous ces axes forment les piliers de la valorisation des données et sont des axes devenus fondamentaux au sein des entreprises.
Depuis quelques années l’arrivée de l’ESB a entraîné une complexité supplémentaire de part la variété croissante des sources de données, ce qui a pour conséquence de rendre le Data Flow encore plus vital.
Vous l’aurez compris, ce domaine est très vaste et ne peut être résumé en quelques lignes, c’est justement cette expérience accumulée et cette vision globale que j’ai pour mission de transmettre à nos équipes afin de consolider nos connaissances et les faire perdurer au sein de Data-Major. »

Romain Tomasoni
Consultant Data Senior

Le mot de l’expert 

« Les différentes missions et projets dans lesquels j’ai pu m’investir me permettent de qualifier un chef de projet (CDP) comme une personne engagée, lucide, rigoureuse et qui sait fédérer ! C’est un acteur qui doit disposer de bonnes capacités de communication, d’animation, d’organisation et de prise de décision. Il doit avoir confiance en soi et en son équipe, mais doit incontestablement faire preuve de délégation et d’empathie. Dernier point qui à mes yeux est quasi indispensable : c’est la nécessité de disposer d’un background technique.

D’après mes premières années d’expérience en tant que consultant développeur la technique est assurément le meilleur moyen d’être sur le terrain et au cœur des sujets. En effet, c’est à cette étape de mise en place que l’on se trouve face aux différentes problématiques et points de blocage que l’on rencontre lors de projets IT et que l’on peut « rentrer au cœur du système ». Comme un pilote dans un avion qui connaît sur le bout des doigts tous les éléments manipulés sur ton tableau de bord, le fait de disposer d’un socle technique dans la gestion de projets est réellement un atout.

C’est également pendant cette période que l’on commence à affûter ses armes. En effet, j’ai pu me rendre compte à différentes reprises que cette expérience technique permet également de développer des capacités d’organisation, d’anticipation, de compréhension et d’adaptation aux travers de la multiplicité des outils mais aussi d’échanges avec les différents métiers et personnes associées.

Ce qui m’a poussé à m’orienter vers la chefferie de projet c’est d’aller encore plus loin sur les éléments cités précédemment et prendre de la hauteur avec un volet planification et une approche de la gestion des Hommes. Une expérience de CDP est avant tout une expérience humaine qui a sa part de difficultés liée à la gestion même de la richesse de cet élément.

Le fait de bénéficier d’un passé technique m’a tout bonnement permis d’affiner mes chiffrages, clé de voute dans la gestion de projets, en étant plus réaliste et plus juste.

Pour conclure, la technique pour un CDP peut être assimilée à une carte qui lui permet de naviguer et de s’orienter au fil des projets, et qu’il se doit de maintenir à niveau, vue la vitesse à laquelle cette même technique évolue au gré des années. »

Le mot de l’expert 

« Lorem Elsass ipsum dignissim Gal ! mollis amet eget Verdammi ornare rhoncus quam, amet, adipiscing hopla DNA, Yo dû. rucksack commodo semper knepfle Pellentesque hopla munster auctor, Hans leo Salu bissame salu schnaps merci vielmols sagittis picon bière geht’s so Chulia Roberstau non leo id, hopla suspendisse sed libero. wie condimentum elit Carola wurscht ac Gal. kuglopf barapli non ac libero, senectus s’guelt Oberschaeffolsheim sed habitant réchime purus eleifend lacus ch’ai kartoffelsalad baeckeoffe und dui ornare hoplageiss tristique nullam Salut bisamme consectetur turpis, Spätzle rossbolla amet Mauris météor pellentesque ftomi! sit lotto-owe schneck Chulien Richard Schirmeck yeuh. nüdle Pfourtz ! ante Christkindelsmärik Heineken dolor varius Racing. »

Prénom Nom
Data scientist Data Major